Archives de catégorie : Actualité

Actualité de l’établissement

Alternative à l’utilisation des pesticides

Le mardi 17 octobre 2017 après-midi, nous avons accueilli le forum “Alternatives à l’utilisation des pesticides” organisé par le CPIE (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) et Indre Nature.

Cette opération était à destination des agents des services espaces verts des communes, mais aussi des élus. Les apprenants, les agents et les enseignants de Naturapolis ont pu y participer et bénéficier des démonstrations et échanges avec les exposants. Ce forum s’inscrit dans l’action “zéro pesticides” dans les villes et les villages. La plupart des communes de l’Indre sont dans la démarche pour l’entretien de leurs espaces verts. La prochaine étape sera de sensibiliser et de toucher les particuliers. Les apprenants aideront à relayer les nouvelles politiques.

Naturapolis a célébré ses 50 ans

Les tracteurs, du SFV H1 de 1938 aux machines les plus récentes, paradaient, samedi matin dans l’enceinte de Naturapolis. Le lycée agricole de Châteauroux célèbrait son cinquantenaire. L’occasion pour Marie-Thérèse Deshayes, directrice, de constater l’évolution de l’établissement. « J’y étais élève, de 1977 à 1979. » En terme de bâti, « l’évolution n’est pas énorme. Certains bâtiments ont été réaffectés. » Il n’y avait pas de CFA ni de CFPPA. « A l’époque, l’apprentissage était très peu développé. » Aujourd’hui, les apprentis comptent pour près du tiers des effectifs, ils sont 241, pour 481 lycéens et étudiants.
Les changements les plus visibles ont concerné les extérieurs, beaucoup plus fournis, maintenant. Des photos, prises lors de l’inauguration et présentées dans divers endroits du lycée, samedi, permettaient de constater l’évolution des espaces verts.
Ils se sont enrichis d’un nouvel arbre, planté samedi en début d’après-midi. Un cormier, « un arbre qui représente bien le paysage rural de l’Indre et qui a beaucoup régressé, présente Jean-François Vallet, professeur d’aménagement et de gestion des espaces paysagers. C’est une plante très résistante, qui pousse bien sur les sols calcaires, et ornementale, avec ses fleurs blanches qui attirent les abeilles en mai. »
Le cormier peut vivre 500 à 600 ans. De quoi assister à de nombreux anniversaires du lycée agricole.

 

Visite du parc des Parelles des élèves de 1ère STAV Aménagement

Le 11 septembre dernier, les élèves de 1ère STAV Aménagement ont visité le parc des Parelles situé à Crevant. Ils étaient pour cela accompagnés de leurs professeurs d’aménagement et d’économie. Cette visite avait pour objectif de leur montrer comment identifier les éléments qui caractérisent un aménagement d’espace naturel sensible, de savoir présenter le site dans son contexte paysager et historique et enfin de savoir comment définir les fonctions de ce site. Voici un petit retour en images de cette visite.

Rentrée anniversaire à Naturapolis

La directrice, Marie-Thérèse Deshayes, devant les dizaines de photos fournies par le centre de documentation et d’anciens élèves, qui serviront pour une exposition.

Châteauroux. L’établissement a connu sa cinquantième rentrée, la semaine dernière. Une grande journée de festivités est prévue, à la fin du mois.

Malgré le rituel accueil des nouveaux élèves, la présentation des nouveaux enseignants ou encore les visites de découverte du lieu, la rentrée qui a eu lieu, il y a une semaine, à Naturapolis, n’était pas tout à fait comme les autres. C’était, en effet, la cinquantième pour l’Établissement public local (EPL) agricole, ouvert en septembre 1967, aujourd’hui composé d’un lycée agricole et d’un centre de formation des apprentis (CFA). Depuis les 226 élèves de cette première rentrée, les effectifs ont plus que doublé, et les chantiers se sont multipliés. Ce sera encore le cas cette année.

> Effectifs. Au lycée, 481 élèves et étudiants (dont 32 % de filles) sont rentrés, en classes de 4 e, 3 e, 2 deet brevet de technicien supérieur agricole (BTSA), un nombre en légère augmentation. 84 % de ces jeunes viennent de l’Indre ; les autres, de treize départements. Près de la moitié des élèves (49,5 %) ont fait le choix de l’internat. « La rentrée était sereine, avec des équipes au complet cette année », précise la directrice, Marie-Thérèse Deshayes.
De son côté, le CFA accueille 241 apprentis (dont 16,5 % de filles), en dispositif d’initiation aux métiers en alternance (Dima), CAP et BTSA. 64 % d’entre eux viennent de l’Indre, mais le recrutement s’est effectué sur dix-sept départements.
> Pédagogie. La directrice annonce « une intensification sur le volet éducatif de projet d’établissement »et « la mise en valeur de ses deux exploitations », la ferme-école de Touvent, et celle des Ages, au Blanc.
Par ailleurs, après plusieurs années d’investissement dans les concours de jugement de bétail, Roger Rossignol, enseignant de l’établissement, est parti en retraite. Une réflexion sur une prise de relais partagée et collective a été menée par toutes les parties prenantes : le lycée agricole, la FDSEA, la chambre d’agriculture et les Jeunes Agriculteurs. Une convention posant ce nouveau partenariat a été signée sur le stand du lycée Naturapolis, samedi 2 septembre, à l’occasion de la manifestation Terr’Agri.
> Travaux. Le chantier de rénovation des internats qui disposent de quatre cents places, a débuté à la mi-août. Financé par la Région Centre-Val de Loire, il durera quatre ans. Une solution a été trouvée pour héberger provisoirement et alternativement les quelque trois cent cinquante à trois cent soixante-quinze internes (lycée et CFA confondus) qui les utilisent. « Tous les ans, une soixantaine d’entre eux sera hébergée dans un bâtiment vide de l’internat des Charmilles, à proximité, précise la directrice. Un car les y amènera et les ramènera, matin et soir. »
> Dates-clés. Avant l’anniversaire du 30 septembre (lire ci-dessous), l’établissement organisera ses Agro-Olympiades, le 19 ou le 21 septembre (en fonction de la météo). Cette série de compétitions sportives entre tous les apprenants doit « permettre d’intégrer les nouveaux et de créer du lien entre lycée et CFA ».

Jean-Sébastien Le Berre